Sélectionner une page

Plus qu’un plaisir gustatif !

Plus qu’un plaisir gustatif !

Les connaissances sur la composition de l’érable, ses propriétés et ses effets potentiels sur la santé ne cessent de surprendre et les découvertes sont en constante évolution. D’un agent sucrant destiné aux crêpes, il est maintenant de plus en plus connu pour ses attributs naturels, nutritionnels et fonctionnels. Parmi les découvertes sur le sirop d’érable, notons :

  • sa valeur nutritionnelle;
  • ses polyphénols;
  • son polyphénol unique nommé « québécol »;
  • son potentiel de meilleur agent sucrant pour contrôler la glycémie;
  • son contenu en acide abscissique;
  • ses bienfaits pour les sportifs;
  • le développement de l’eau d’érable en vue de sa commercialisation.

En 2005, le secteur de l’érable était encore une industrie primaire qui se heurtait à une méconnaissance des propriétés fondamentales de l’érable et de son plein potentiel dans divers secteurs de marché. C’est de cette prémisse que les PPAQ ont initié certains travaux de recherche afin d’explorer et de mesurer globalement tout le potentiel de valorisation de l’érable.

Visionnaires et avant-gardistes, les PPAQ ont élaboré la stratégie d’innovation « Nouvelle génération de l’érable 2020 », alliant la production, la recherche, et le développement des marchés dans un environnement réseauté au niveau canadien et mondial. Ces trois vecteurs ont permis d’établir les conditions d’une commercialisation gagnante et adaptée aux besoins sans cesse en évolution des marchés et de connaître, depuis, une croissance soutenue des marchés, des revenus et de la production. Entre 2004 et 2019, la valeur des exportations canadiennes a connu une augmentation de 179 %.

En tout, ce sont plus de 100 projets de recherche qui ont été menés depuis 15 ans, soit des investissements de plus de 15 millions de dollars, dont 65 % proviennent de subventions accordées dans le cadre de différents programmes gouvernementaux de recherche et d’innovation en agriculture et qui ont conduit à des aboutissements notables en terme de valorisation de l’érable. Ces projets n’auraient jamais vu le jour sans la volonté et la vision des PPAQ, l’engagement du comité aviseur de l’industrie canadienne de l’érable, le soutien financier du ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada (AAC), du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), du Conseil pour le développement de l’agriculture du Québec (CDAQ) et, également, de fonds privés d’institutions de recherche avec lesquelles les PPAQ travaillent étroitement depuis plusieurs années. Au fil de ces 15 dernières années, un réseau international de l’érable s’est tissé avec des sommités scientifiques reconnues dans leur domaine d’expertise. On dénombre maintenant plus d’une cinquantaine de chercheurs qui travaillent étroitement avec les PPAQ pour faire rayonner l’érable à travers le monde.

Pour en connaître davantage sur le Programme de recherche sur l’érable, consultez la page scienceerable.ca.

Source : Federation des producteurs acericoles du Quebec

Découvrez tous nos produits préparés à avec notre sirop d’érable québéquois.